Blog français

  • Feb8Fri

    Pourquoi protéger votre camp d’été?

    February 8, 2019

    Jeune fille, je passais plusieurs semaines estivales dans des camps d’été (de jour et de séjour). Je profitais de la piscine municipale, des ateliers d’arts plastiques, des parties de soccer, des excursions aux glissades d’eau et au centre des sciences, et quelques cours de tir à l’arc (heureusement, les moniteurs ont jugé qu’il serait mieux pour moi de demeurer dans les cours de théâtre en raison de ma mauvaise visée). Lorsque vint le temps pour moi de chercher un emploi d’été vers mes quatorze ans, je n’ai pas hésité longtemps : je voulais être monitrice de camp de jour, un hommage aux étés de ma jeunesse.

    Ainsi, je n’étais qu’une jeune adolescente lorsque j’ai commencé à travailler dans mon camp de jour local comme monitrice en formation. 7 ans plus tard, on m’a engagé comme directrice d’un camp de plus de 80 jeunes campeurs entre les âges de 5 et 12 ans, et responsable d’une dizaine de moniteurs et monitrices ainsi que de bénévoles. Bref, pour moi, les camps font partie de mon ADN. 

    Le fait de devenir une leader et ensuite une administratrice dans un camp a rapidement ouvert mes yeux à la panoplie de dangers potentiels que contient ce contexte. Une journée de camp ne pouvait être achevée sans qu’au moins quelques enfants aient une nouvelle ecchymose, égratignure ou saignement de nez lors d’un jeu de ballon-chasseur ou une sortie au parc. Nous faisions face à des enfants avec des allergies, des pompes d’asthme et des médicaments de toute sorte à administrer quotidiennement. Nous avions la responsabilité de surveiller un grand nombre d’enfants lors de sorties au centre-ville ou en pleine forêt, et aussi dans le réseau de transport en commun (avez-vous déjà pris le métro avec une quarantaine d’enfants ?! Toute une tâche !). Bien qu’amusants, les camps sont remplis de risque. Ceci est inévitable.

    Les administrateurs de camps sont en charge de protéger non seulement les campeurs (d’autres campeurs, d’étrangers, de dangers physiques), mais aussi l’équipe de responsables ainsi que la l’organisation. Il est donc impératif d’avoir un plan de protection en place. Il faut se poser des questions importantes : quel sera notre processus de sélection pour nos moniteurs et monitrices ? Où seront préservés les documents d’inscription et les rapports d’incident ? Comment devrions-nous réagir à un enfant qui partage une expérience de violence qu’il/elle a vécu ? Quelles sont les précautions à prendre quand un petit se présente journellement sans dîner et vêtements adéquats ? Quel responsable administrera les médicaments prescrits à un enfant avec un trouble neuro-développemental, ou les injections d’insuline à celui diagnostiqué du diabète ? Quels signes d’affection devront éviter les jeunes moniteurs envers les enfants ? Comment allons-nous discipliner des campeurs désobéissants ? Est-ce que nos locaux sont optimaux pour la sécurité de tous ?

    Pour toutes ces raisons, nous commençons chaque nouvelle saison de camp avec une formation initiale et d’appoint de Planifions pour ProtégerMC avec notre équipe complète de responsables, et nous répondons à chacune de ces questions. Lors de notre formation, je leur fais part de nos politiques de protection (l’interdiction de prendre des photos de jeunes, les directives pour les toilettes, comment remplir un rapport d’incident, etc.) et je m’assure de les communiquer de façon persistante au fil de l’été afin de garantir que nous sommes tous sur la même page, et que nous travaillons ensemble pour créer un environnement sûr pour tous. Chaque individu servant comme leader dans notre camp suit un processus de sélection détaillé : ceci est une priorité afin d’assurer que chaque membre de notre équipe est fiable auprès des enfants, intègre dans son témoignage et professionnelle dans un cadre de travail et de ministère. Nous avons ensemble créé des plans d’action efficaces et compréhensifs pour réduire et adresser les multiples risques dans notre camp, en fonction des principes de Planifions pour ProtégerMC. Je ne suis pas experte en matière de protection, et j’en apprends encore à chaque saison de camp. Voilà pourquoi je suis tellement reconnaissante pour l’assistance et le savoir de Planifions pour ProtégerMC dans la formation de notre camp.

    Ultimement, c’est un travail acharné, mais de valeur indéniable. Notre engagement à nous adhérer à un plan de protection fait de notre camp un endroit digne de confiance dans notre communauté. Je suis épatée par le nombre de parents qui m’ont exprimé leur reconnaissance pour notre équipe dévouée à la protection et le bien-être de leurs enfants, autant dans ses paroles que ses actions.  Ceci est un témoignage réel de notre désir de voir des jeunes s’épanouir.

    Aujourd’hui, je vois à quel point les années de labeur dédiées à concevoir nos politiques et nos procédures ont été bénéfiques pour notre camp et sa croissance. En peu de temps, j’ai constaté que les moniteurs et monitrices avaient appris à suivre les directives de protection de façon instinctive : sans réfléchir, ils savaient où trouver les fiches de consentement parental, comment soigner une blessure et quels étaient des indices de violence chez un jeune. Pour cela, les principes de Planifions pour ProtégerMC ont réellement été d’usage exceptionnel dans des situations imprévues dans notre camp. Avec un tel plan de protection en place, nous ne sommes pas paralysés par les risques auxquels nous faisons face mais pouvons procéder avec sagesse et confiance. Ceci nous permet d’offrir aux familles de notre communauté une expérience de camp extraordinaire qui restera dans la mémoire des jeunes dans les années à venir… tout comme les étés de ma jeunesse le sont pour moi !  

    Leave a Comment