Blog français

Archives

  • Jun10Thu

    215 raisons de passer à l'action!

    June 10, 2021

    Par Melodie Bissell

    On nous demande parfois…


    « Quel est le minimum qu’on doit faire ? »

    « Vous ne croyez pas que vous exagérez ? »

    « Ce n’est pas juste un moyen de vous faire de l’argent ? »

    « Mais on connaît tout le monde dans notre organisme… »

    « Quand est-ce qu’on pourra arrêter ? »

    « Sommes-nous obligés de faire tout ça ? »

    « Est-ce que c’est exigé par la loi ? »

    « Mais ça n’arrive pas seulement en ville, ces choses-là ? »

    « N’est-ce pas juste une affaire de responsabilité juridique pour les assurances ? »

    « Est-ce que c’est exigé par les compagnies d’assurances ? »

    « Ces choses n’arrivent pas dans les communautés de foi, n’est-ce pas ? »

    « Ne sommes-nous pas en sécurité au Canada ? »


    Nous persistons à vous offrir des formations sur…

    5 catégories de violence

    4 principes pour réduire le risque

    10 conseils pour la sélection du personnel

    8 idées pour la protection

    8 démarches pour minimiser les risques de blessures, de violence et de toutes sortes de maux

    18 composantes dans un guide de politiques et de procédures robuste

    12 lacunes communes repérées lors des révisions de politiques

    5 étapes pour répondre aux normes de protection par excellence


    Nous avons partagé les épreuves vécues par de nombreuses victimes survivantes…

    Rachael

    Sheldon

    Théo

    Ryan

    Faith

    David

    Jenna

    Andréa

    Carol

    Diane

    Et de nombreux autres noms…


    Depuis presque 30 ans, nous persistons à dire…

    « Nous devons faire mieux ! »

    « Nous devons aller plus loin pour prévenir et protéger ! »

    « Nous devons protéger nos enfants ! »

    « Les enfants sont d’une immense valeur ! »


    Aujourd’hui, je vous donne 215 raisons supplémentaires pour lesquelles nous devons…

    Faire beaucoup mieux,

    Apprendre de notre passé,

    Aller plus loin que ce qui est exigé des compagnies d’assurance,

    Comprendre que la protection n’est pas simplement pour se dégager de la responsabilité juridique,

    Être convaincus que la violence n’arrive pas seulement dans des milieux urbains,

    Être rappelés que la violence arrive aussi dans les communautés de foi,

    Savoir que nous n’exagérons pas,

    Maintenir des bas prix pour que les mesures de protection soient accessibles à tous,

    Persévérer,

    Et ne pas arrêter.


    Je peux vous donner 215 nouvelles raisons ! Deux cent quinze…

    Filles et garçons,

    Fils et filles,

    Frères et sœurs,

    Neveux et nièces,

    Petits-enfants,

    Avenirs,

    Meilleurs amis,

    Créés et aimés par Dieu,

    Innocents,

    Précieux,

    Aimés,

    Tués,

    Canadiens,

    Élèves du pensionnat Kamloops Indian Residential School, les Tk’emlùps te Secwépmc.


    Attardons-nous un instant… ça ne s’arrête pas aux 215.

    Pensons aux…

    Enfants survivants,

    Enfants qui portent le fardeau de leurs blessures, de leurs cicatrices, des souvenirs de ce qu’ils ont vu,

    Enseignants et religieux qui ont commis ces crimes,

    Membres du personnel qui ont été complices à ces atrocités,

    Membres de la communauté qui soupçonnaient ce qui se passait,

    Familles qui ont maintenant une chaise vide à leur table,

    Voix qui implorent pour la justice,

    Innombrables tombes qui n’ont pas encore été découvertes.


    Je vous demande donc : quelle est la valeur d’un enfant ?

    Quelle est la valeur de chacune de ces 215 vies précieuses ?


    Que peut-on faire ?

    Persévérer.

    Dénoncer.

    S’impliquer.

    S’efforcer de répondre à LA norme par excellence en protection et prévention de la violence.

    Améliorer les politiques.

    Offrir à son personnel des occasions pour le développement professionnel,

    Former les bénévoles et le personnel,

    Documenter les procédures pour que tous soient d’un commun accord,

    Sélectionner les bénévoles,

    Investir dans la protection,

    Mettre en œuvre des étapes de discipline progressive,

    Veiller sur les différentiels de pouvoir,

    Faire des audits de politique,

    Voir la protection comme une IMMENSE lacune dans l’organisation du pensionnat de Kamloops,

    Et constater ce que cela a coûté à tant de personnes, et à une Nation.



    Nous avons le pouvoir de faire une différence ! Nous devons changer de perspective, nous devons faire mieux !


    Que le nombre 215 vous vienne à l’esprit chaque fois que vous pensez à votre plan pour protéger.


    S’il vous plaît, n’oubliez pas les enfants ! Aujourd’hui, nous comptons 215. Combien compterons-nous demain ?


    Le nombre 215 nous inspire à persévérer, à aller plus loin, à faire de la sensibilisation à la violence, à protéger les personnes vulnérables et à faire tout notre possible pour prévenir toutes les formes de violence.

     
    Vous joindrez-vous à la lutte ?

    Leave a Comment